22 décembre 2013

La main de l’Homme était une femme !

Art Rupestre

Nous sommes ici aux sources de la création graphique et de la communication. L’art pariétal fascine autant qu’il soulève d’interrogation. La première étant celle de leurs auteurs ou, devrais-je dire, leurs auteures. En effet, l’anthropologue Dean Snow spécialiste de l’art pariétal à l’université de Pennsylvanie, après l’analyse de 32 empreintes de mains relevées sur les parois de grottes ornées françaises et espagnoles, émet l’hypothèse qui s’agit de main de femmes. Pour cela il se sert de l’indice de Manning qui définit le rapport de longueur entre l’index et l’annulaire. Ce rapport serait influencé chez la femme par le taux d’œstrogène et chez l’homme par celui de testostérone. (J’en vois d’ici qui commence à regarder leurs mains autrement !) Résultat, 75% des empreintes de mains exécutées au pochoir auraient été réalisée par des femmes.On peut ajouter que les trois quarts des empreintes sont celles de mains gauches (La plupart des Hommes* sont droitiers) la main droite étant utilisée pour la projection de la préparation colorée un mélange de graisse animale et d’ocre ou d’oxyde. Ces traces ont donc bien été faites par les artistes et ces artistes rupestres étaient bien souvent des femmes.

Reste maintenant a découvrir la signification de ces empreintes. Seraient-elles les témoins de séances d’initiation, de rituels magiques, thérapeutiques (Ont relève dans la grotte de Gargas; Ht-Pyrénnées, des empreintes aux doigts mutilés), religieux ou divinatoire. Ou bien, plus prosaïquement, la signature d’un simple désir ludique ou esthétique d’embellir son habitat.

* Si je mets un H majuscule à Homme, c’est parce que j’embrasse toutes les femmes.

Art Parietal

Maintenant dans une réflexion personnelle pour l’interprétation de ces peintures rupestres, considérons ce que sont les empreintes négatives.
L’empreinte en négatif a une dimension autrement plus parlante que celle en positif. En effet l’empreinte positive a le risque d’être considérée comme une simple empreinte de passage comme le laisserait les animaux dans la boue aux alentours d’un point d’eau. Au contraire cette empreinte est un signe de communication. Et que nous dit cette main en négatif ?
Elle nous dit :
" Regardez ! Je laisse cette empreinte intentionnellement, je détoure (et donc vous informe que j’ai deux mains semblables) et vous montre ce qui fait de moi un être unique… Une main ! Cette main a tracé ces dessins sur cette paroi en ayant pleine conscience de ce qu’elle faisait. Ce que vous voyez n’est pas qu’une trace animale ou un produit du hasard. Ma main est la prolongation de ma pensée et me permet de représentez ce que je vois et ce que je suis. Et je me pose une question fondamentale : Voyez-vous la même chose que moi ? Comme vous, qui demain interpréterez cette main, sachez que je pense et j’ai conscience que je pense ! "

Chacun a déjà posé sa main sur une feuille de papier et en a dessiné les contours avec un crayon. La satisfaction que l’on ressent à la contemplation de l’empreinte laissée est comparable à celle de l’artiste face à sont œuvre achevée.
Cette empreinte est l’enfance de l’art, mais c’est cette main qui a enfanté l’Art.

Posté par Petite Ecole Art à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 décembre 2013

Fin d'Année.

Les cours de dessin et sculpture de la Petite Ecole d’Art s’interrompent ce samedi 21 décembre à 17h.
Ils reprendront le samedi 4 janvier 2014 à 10h.
L’atelier de bijouterie  de la Tresque reste ouvert pendant les vacances aux préparations CAP et DMA.
Nous nous reverrons donc avec plein de vœux pour l’année prochaine et vous souhaitons à tous de;
Très bonnes fêtes de Fin d’Année.

Houx Petite Ecole Art

Posté par Petite Ecole Art à 10:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 décembre 2013

Fouace de Noël

Fouace de noel

Il est vrai que la météo du moment ne prête pas à sa réalisation, elle qui a besoin de chaleur douce pour se trouver en pleine forme. Et pourtant voici un gâteau qui peut remplacer sans rougir une part de bûche.
La fouace est le gâteau emblématique du plateau de l’Aubrac et s’invite souvent dans la vallée pour notre plus grand bonheur de gourmand. Avec le gâteau à la broche (dont nous reparlerons certainement) elle forme un couple qui caractérise Ste-Eulalie-d’Olt à l’exacte frontière entre les Causses et  l’Aubrac.
La fouace est également dégustée dans d’autres régions de France; C’est la Fouée en Anjou et en Vendée. La fouace nantaise a également sa réputation méritée. Mais celle a qui nous rendons honneur ici c’est celle de Paulette (Que Gaston embrassera pour nous) Venue en droite ligne de Laguiole elle a atterri sur la table de l’atelier de la Petite Ecole d’Art où le plaisir des papilles a vite succédé à celui des yeux.


La Fouace est de la famille des brioches, gâteau né au 16ème siècle en Normandie. Il n’est pas étonnant que nous la retrouvions en vedette d’une œuvre de Jean Siméon Chardin au 18ème siècle. Osons avancer que la fleur d’oranger qui surmonte cette brioche pourrait laisser penser qu’il s’agit bien d’une fouace dont la pâte est parfumée à la fleur d’oranger en Aveyron et pas qu'une simple brioche.

La Brioche

Posté par Petite Ecole Art à 13:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 décembre 2013

Marianne sur la vague.

On vient de l’apprendre, Marianne à fait sa première exposition les 16 et 17 novembre lors de la 22ème biennale de Basse Goulaine en Loire Altlantique. En effet Marianne se partage entre l’Aveyron, le Pays nantais et les plages de l’Atlantique d’où elle tire son inspiration pour ses paysages.
Une première c’est toujours important et gageons que Marianne qui fréquente assidûment l’atelier de la Petite Ecole d’Art  y a fait bonne figure.

Marianne Biennale Basse Goulaine

Un P’tit rappel !
La rubrique des P’tits Papiers vous appartient ! Faites-nous part de vos expositions à venir, de vos événements artistiques, petits et grands; mais aussi vos blogs, sites Internet ou liens. N’hésitez pas à joindre un descriptif ou compte-rendu de vos activités et quelques photos. Que vous soyez fidèle ou de passage, nouveau ou ancien de la Petite Ecole d’Art.

Posté par Petite Ecole Art à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2013

Un bijou à la cheville.

Dans un atelier de bijouterie tout tourne autour d’une petite pièce de bois qui peut vous sembler insignifiante au regard des innombrables outils qui l’entourent. Et c’est pourtant là qu’ils se donnent tous rendez-vous. Limes, scies à reperçer, fraises, … Tous ont, un moment ou à un autre, eu affaire à elle : La cheville. La reine de l’atelier est pourtant une pièce martyre qui ne connaîtra jamais les sunlights des vitrines. Mais sans elle rien n’est possible. Simple pièce de bois dur, parfois taillée en queue d’aronde, et fixée à l’établi, elle va recueillir toute l’attention et la sueur de l’artisan et aussi ses confidences et états d’âmes.
Il est dit que l’on n'est pas un bon bijoutier tant que l’on a pas usé jusqu'à la garde trois chevilles…
Cela tombe bien, il y a justement trois chevilles à l’Atelier de la Tresque !

Bijou Cheville

Posté par Petite Ecole Art à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 novembre 2013

Faut reconnaître que c’est du brutal !

Alambic Ste Eulalie

Comme chaque début d’hiver Rémi vient d’installer son alambic sur la place du village ! Juste en face du Café de la Place. Bientôt vont s’élever dans l’air des parfums de poire, marc, mirabelle et autres senteurs à apprécier avec modération. Il faut dire que le résultat de ce qui reste une mystérieuse manipulation alchimique sort de la magnifique machinerie de cuivre avec un titrage à faire rougir Jo le Trembleur des Tontons Flingueurs, (68 à 70°). On lui prête même la capacité de dépolir le verre des dames-jeannes qui le contiennent. Heureusement, il est de suite ramené en dessous de 45° par ajout d’eau distillée. Mais cela reste quand même une boisson d’homme !

En France, tout le monde peut légalement distiller à la condition d’être propriétaire ou locataire d’au moins un arbre fruitier (ou vigne), de distiller sa propre récolte dans un atelier public, en effectuant une déclaration aux douanes.
Le «bouilleur de cru » est un particulier qui fait distiller ses fruits. Mais il est interdit à un particulier de posséder un alambic (sauf Alsace-Lorraine), même pour de petites quantités ou distiller des huiles essentielles... Dura Lex Sed Lex !

 

Alambic Sainte Eulalie Olt


 Enfin je ne résiste pas à la démonstration cinématographique de la mise en garde contre les abus d’alcool.

 

Posté par Petite Ecole Art à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2013

Bille de Clown.

Il y a plusieurs niveaux de difficultés dans l’apprentissage du portrait ;
Le premier étant de réaliser un visage qui ressemble à peu près à quelques chose, avec le nez au milieu de la figure et les yeux en face des trous. Çà c’est du dessin pur. Vient ensuite celui de la ressemblance. Ici c’est simple, mais le débutant s’attache trop à obtenir cette ressemblance. En fait, si vous dessinez une pomme, et que vous obtenez une banane, vous savez que la ressemblance ni y est pas ! Pour le portrait c’est la même chose. Ne cherchez pas ! Si vous dessinez correctement suivant les règles et votre observation méticuleuse du sujet, elle apparaîtra d’elle-même sans autre effort.
Enfin, stade ultime, l’émotion et l’âme du modèle. Ici c’est le modèle qui vous donnera la clé par l’attachement ou l’empathie que vous avez avec lui. A vous de vous en servir et de la transcrire correctement.

Clown

A ces strates de réalisations Cécile en a ajouté une autre, celui du masque, du maquillage, qui se superpose aux trois autres. Force est de constater que cela a été fait avec maestria. La joie, et la ressemblance transparaissent au travers du maquillage sans altération et sans déformation de ce réjouissant portrait.

 

 

Posté par Petite Ecole Art à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2013

Sur la route d'Espalion.

Aux verts, aux ors et à la pourpre de l’automne est venue, ce matin, se mêler l'ivoire de la première neige sur la Haute Vallée du Lot.
Pour Oscar Wildes c’est à l’artiste de révéler la nature, mais il est vain de vouloir l’imiter. Force est de constater que de vouloir rivaliser avec la nature est un combat perdu d’avance. Mais ceci amène d' autres questions ! Ce paysage serait-il s’il n’y avait personne pour le contempler ? N’est ce pas la nature qui imite l’artiste ?

Neige d'automne vallée lot espalion

Posté par Petite Ecole Art à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2013

La Papesse et l'Hermite

Sculpture Papesse Hermite

 

Directement inspiré des deux cartes du tarot de Marseille. Une jolie réalisation de Nathalie en faïence la mise en couleur vive qui s’imposait pour en rendre le symbolisme à été réalisé en acrylique.


La Papesse est la deuxième carte du tarot elle symbolise le cérébral, l’apprentissage c’est aussi celui du subconscient, de l’émotion et de l’irrationnel.
L’Hermite (Ermite) de sa lanterne montre le chemin qu’à ceux qui sont sous sa cape. On l’associe au philosophe grec Diogène qui parcourait les rues d’Athènes une lanterne à la main en répétant inlassablement « Je cherche un Homme ».

 

 

 

Sculpture Papesse Hermite 2

Posté par Petite Ecole Art à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 novembre 2013

La Poule Un... Deux fois ! ...

La Poule Un

Ce vendredi, jour de Toussaint s’est tenu en notre village de Ste-Eulalie-d’Olt un bien étrange rituel qui se perpétue tous les 1er novembre depuis des lustres. Il s’agit de, La Poule Un !. Une vente aux enchères qui a toujours pour premier et dernier lot une poule vivante. Entre ces poules misent en vente, des œufs bien sûr, mais aussi toutes productions du terroir de ste-Eulalie-d’olt, choux, châtaignes, eaux de vie de l’alambic, … Autant de lots proposés par les habitants du village.
Les sommes ainsi récoltées serviront à donner des messes pour racheter les âmes du purgatoire et gageons qu’il y a fort et nombre à faire car cette manifestation connaît un succès jamais démenti. Vous pouvez d’ailleurs participer même si vous êtes de passage. Le jeu étant d’emporter la mise, quel que soit l’enjeu. Un jeu bien établi entre amis et familles qui se fait avec pugnacité mais toujours dans la bonne humeur.

A l’origine la Poule Un se faisait en anciens francs ce qui ne manquait pas de provoquer la stupeur du badaud non averti qui passait par là devant les sommes astronomiques que pouvait atteindre la demi-douzaine d’œuf. Modernité oblige la Poule Un est passée à l’euro ce qui lui fait un peu perdre de son charme, mais le maître de cérémonie, Rémy Ladet, compense par sa verve et sa bonhomie et vous pourrez partir avec sous le bras une tresse d’ail à moins de 50€ "Parce qu’elle vaut le coup ! ".

Posté par Petite Ecole Art à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]